Supernatural - Le Forum


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

os 1:la fin saison 3

sondage os 1

participant 1
 
participant 2
 
participant 3
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 os 1:la fin saison 3 le Jeu 1 Avr 2010 - 17:22

survi speedy gimli

avatar
Co admin designer
Participant 1:

Une pause nécessaire

Milford, Utah

Dean, dans une chambre de motel, feuilletait un livre à la recherche de quelque chose, du moindre détail qui le mettrait sur la piste.
« Alors, quelque chose ?demanda Sam en rentrant dans la pièce.
-Non, toujours rien…mais je crois pas qu’il existe quelque part un manuel pour se sortir d’un pacte démoniaque. Et toi ?
-Les interrogatoires d’esprits ou de démons donnent rien non plus malheureusement, soupira-t-il en s’asseyant. Mais j’ai peut-être trouvé une piste sur Lilith.
-Sam, il faut que ça soit sûr, j’ai pas toute la vie devant moi !
-Ok, c’est à St-Georges, on y sera rapidement.
-Et dire qu’on sera assez proche du Grand Canyon et que je ne le verrai toujours pas…Suis dégoûté. »

Ils arrivèrent à St-Georges quelques heures après. Sam y avait décelé une forte activité démoniaque et des présages qui indiquaient la présence de Lilith. Seulement, arrivés sur place, tout était redevenu paisible et tranquille, plus aucun signe de quoique ce soit.
« Bon sang, Sam, t’exagère ! C’est ma dernière journée et tu la gâches comme ça !s’énerva Dean.
-J’étais certain qu’elle était encore là…Ruby m’a…enfin j’ai entendu dire que…
-Ruby ?se monta Dean encore plus.
-Ecoute, soupira Sam. C’est pas grave, ok. On va trouver une solution.
-Oui, bien sûr, il me reste dix heures à tirer, ça va aller, ironisa Dean.
-Il nous faut plus de temps, c’est tout…
-Va le demander à Lilith quand tu la trouveras pour de bon, je suis sûr qu’elle sera ravie de m’accorder un an de plus.
-Je crois qu’il y a une chasse à faire ici, on peut la faire tant qu’on est là, proposa Sam.
-T’as pas pigé, je crois, on n’est plus comme avant, j’y reste ce soir, j’ai pas le temps pour ça…Allez, j’y vais…
-Quoi ? Où ça ?
-Me saouler pour oublier que je dois y rester ce soir…dit-il en entrant dans le premier bar venu. »

Deux heures après, Dean n’avait toujours pas touché à son deuxième verre et le regardait fixement, comme fasciné. Il aurait tant voulu plonger dans l’alcool et oublier que le compte-à-rebours était presque fini, qu’il n’avalerait plus rien bientôt. Il pensa à toutes ces choses qui rendaient sa vie si profitable et si précieuse et essaya de redonner un sens à chaque seconde qui passait comme si elles représentaient chaque battement de cœur qui cognait fortement contre sa poitrine. Il n’osait pas regarder sa montre ou la pendule, ça n’aurait fait que le torturer davantage… Le torturer…Tiens, bizarre qu’il pense à ce mot précis qui prendrait tout son sens très bientôt en enfer. Dire qu’il s’était souvent plaint de petites blessures contre les démons ou autres, là il verrait autre chose, il passerait à la torture suprême, ils allaient s’en donner à cœur joie là-bas.
A cette pensée des démons le torturant en enfer, Dean se révolta en lui-même et but d’un coup sec le verre qu’il avait tant contemplé. Il fut surpris autant qu’ennuyé de l’avoir gâché si vite. La sonnerie de son portable le sortit de sa rêverie.
« Sam, fous-moi la paix…
-Dean…j’suis pas bien…le loup-garou…dit Sam d’une voix affaiblie. »
Puis sa voix s’arrêta suivie d’un grognement. L’instant d’après, la porte du bar se refermait…


Dean n’eut aucun mal à trouver son frère. Il avait repéré l’appel de son portable encore allumé et se précipita rapidement dans une rue glauque au nord de la ville. Il vit au loin la créature prête à arracher le cœur de son frère : il tira mais la manqua, l’éloignant pour un certain temps.
Sam était bien amoché et avait de profondes griffures sur les bras et le torse.
« Dean…j’suis désolé…j’aurais pas dû…seul…
-Hé, t’en fais pas, Sammy… Je vais te soigner une dernière fois et tu seras comme neuf…dit-il en commençant à prendre son frère. »
Mais la créature profita que Dean avait le dos tourné et la charge de son frère pour attaquer à nouveau. Les deux frères furent séparés et Dean fut projeté violemment à travers la fenêtre d’un bâtiment, les éclats de verre entaillant profondément son visage. Le loup-garou ne s’attarda pas à Sam, resté sur le sol dans l’obscurité et se dirigea sur Dean, l’entaillant sur le torse. Alors qu’il était prêt à le tuer, il reçut une balle en argent en plein cœur : Sam avait réussi à se remettre debout.

Trois heures plus tard, Dean était branché dans un lit d’hôpital. A côté de lui, Sam avait plusieurs bandages sans gravité.
« Mais nom d’un chien, qu’est-ce qui s’est passé ?hurla Bobby en entrant. C’est pas en faisant une chasse au loup-garou que t’allais sauver ton frère.
-Bobby…
-Non, la ferme ! Dean est gravement amoché par ta faute !
-En fait, il est dans le coma, dit Sam tristement en montrant le tube dans la bouche de Dean.
-Rien que ça ?
-Les médecins ont dit que ses autres blessures n’avaient pas touché ses organes mais sa tête a tout pris en traversant la fenêtre, il a fait une hémorragie cérébrale.
-Et qu’est-ce que tu comptes faire maintenant pour empirer les choses ?grogna Bobby.
-Je sais que ça semble désespéré mais…
-Ca semble ?cria Bobby. Dean est dans le coma avec seulement trois heures à vivre maintenant et ça te semble désespéré ? Au moins, Lilith comme les chiens de l’enfer n’auront pas du mal à le trouver comme ça mais ça va faire du grabuge en plein hôpital.
-Justement, j’ai une solution.
-Laquelle ?
-C’est pour ça que j’tai demandé d’apporter cette essence spéciale. Aucun démon ne peut la traverser si on fait ce qu’il faut.
-Comment ça, explique-toi ?
-J’ai récité une incantation, Bobby. Tant que Dean restera dans le coma, il sera protégé et aucun démon ou chien de l’enfer ne pourra le blesser car, si on peut dire, son esprit n’est pas vraiment en vie et ici…Ca nous laisse du temps pour trouver un truc pour le sauver.
-Et s’il se réveille ? Les chiens de l’enfer vont accourir, tu peux en être sûr.
-Justement, tant qu’on a pas trouvé de solution, il peut pas se réveiller, sourit Sam les larmes aux yeux.
-Non mais t’es malade ?
-Vaut mieux être dans le coma que mort et en enfer quand même !
-Même si on trouve une solution, pauvre crétin, et qu’on veut le réveiller pour fêter ça, il se réveillera peut-être jamais !
-Je sais mais il sentira sûrement qu’on aura trouvé alors…
-T’es dingue ou amnésique ? Tu t’souviens pas que Dean ne pouvait pas se réveiller tout seul de son coma quand John s’est sacrifié pour lui ? Il n’a pas cette force, Sam…
-Mais…mais…Bobby…c’était la seule solution, dit Sam, perdu et se rendant compte malgré lui de ce qu’il avait fait. Jamais on l’aurait sauvé à temps et il serait allé en enfer par ma faute…je voulais pas le perdre…je l’aime de trop…au moins, là, il est encore en vie et j’ai un espoir…
-Le problème, Sam est que j’ai l’impression que t’en as fait exprès…
-Je suis désolé, Bobby…dit alors Sam en regrettant…Dean, je suis tellement désolé, dit-il en prenant sa main inerte sur les draps blancs. »

A minuit pile, aucun son d’aboiement de chiens ne se fit entendre, aucun claquement de porte ou autre chose de la sorte. Un calme plat côté démoniaque qui continua les jours suivants… Seuls quelques paroles de regret et quelques sanglots épars pouvaient être entendus dans cette chambre dont les deux occupants étaient aussi pâles l’un que l’autre.
« Je te le promets, Dean, je te le promets, je trouverai une solution et tu sortiras du coma… C’était juste une pause nécessaire mais je suis désolé…tellement désolé… »

Participnt 2:

CANINEMENT VÔTRE

L’horloge sonna les douze coups de minuit et presque instantanément, Dean perçut les premiers grognements, des grognements à faire frémir même les plus téméraires des chasseurs.

"Le Chien de l’Enfer, il est là !"

Sur ces mots, ils coururent fermer la porte et disposèrent devant toutes les entrées potentielles de la poudre de goofoo.

"Donne-moi le couteau ! Peut-être que je pourrais le ralentir… Cette poudre ne le retiendra pas indéfiniment !..."

Sam s’apprêtait à le lui donner quand soudain le bras de son frère l’arrêta.

"Sam, non ! Ce n’est pas Ruby ! C’est pas Ruby !"

Le cadet leva le couteau pour la frapper, mais elle fut plus rapide et l’envoya valser, suivi de près par Dean qui se réceptionna plutôt violemment sur une table.

"Depuis quand t’es dans son hôte ?"

"Pas très longtemps, mais je l’adore déjà…" (souriant avec délectation)
Elle releva la tête, révélant une paire d’yeux voilés de blanc.

"Adulte et si mignon…"

Sam déglutit.

"Et où est Ruby ?"

"Elle a été une très vilaine fille… Alors je l’ai envoyée très très loin…" (joignant le geste à la parole)

"Tu sais, j’aurais dû le voir bien avant… mais vous vous ressemblez tous tellement !"

Lilith ignora superbement la remarque de Dean pour reporter toute son attention sur son petit frère.

"Salut Sam ! Ça fait longtemps que je voulais te rencontrer…"
Elle l’embrassa à pleine bouche, sous les regards écœurés des deux Winchester.

"Tes lèvres sont douces…" (savourant son effet)

Sam plissa le front et reprit contenance face à la démone.

"Ok. Tu m’as. Maintenant laisse mon frère tranquille !"

"Pauvre idiot ! Tu veux marchander, mais as-tu seulement quelque chose à m’offrir ? Non. Bien sûr que non…"

"Alors c’est ça ton super plan ? M’emmener en Enfer, tuer Sam et puis quoi ? Devenir la reine des salopes ?"

"Je n’ai pas à répondre au jouet du toutou…" (sur un ton froid)

Elle s’avança doucement mais sûrement vers la porte, un sourire sadique placardé sur son visage angélique, avant de l’ouvrir.

"Vas-y ma toute belle !" (brisant la ligne de goofoo)

Le Chien de l’Enfer ne se fit pas prier. Il fonça droit sur Dean et le plaqua au sol. Deux billes rouges incandescentes le fixaient avec intensité, de la bave dégoulinant d’une gueule aux dents acérées, alors que quatre pattes noires et robustes le maintenaient solidement ancré au sol. Voir cet espèce de mastiff puissance mille d’aussi près ne le rassurait pas plus que ça. Evidemment, il s’était attendu à le voir débouler, à se faire déchiqueter dans la seconde aussi… Mais jamais au grand jamais il n’avait prévu ce tête-à-tête nauséabond. Putain ce qu’il pouvait puer de la gueule ! A se demander ce qu’il avait bien pu ingérer. Il se maudit intérieurement de sa bêtise. De l’humain. Bien sûr qu’il avait bouffé de l’humain. Et rien que cette pensée le fit déglutir. Il était dans une belle merde. Bon alors, cette attaque ? C’était pour aujourd’hui ou pour demain ? C’était pas vraiment qu’il était pressé mais être transpercé par ce regard de braise paraissait bien pire face à sa mise en pièces prochaine.

"Persie ? Allez, ma belle, vas-y ! Amuse-toi !"

"Non…" (affolé)

"Oh si !... Vas-y Persie, montre au monsieur combien tu l’aimes !…" (sourire moqueur)

"Non, je t’en prie, arrête !" (au bord de la crise de nerfs)

"T’entends ça, Deanie ?! Sammy veut que j’arrête… Il sait pourtant bien que je ne peux pas. C’est pourtant bien stipulé dans l’article 8 paragraphe 14 alinéa e. ‘Tout contrat ne peut être rompu sans entraîner l’annulation immédiate et définitive de la faveur accordée en première instance’. Ça t’apporterait quoi ? Le cadavre décomposé du petit Sammy… Et ça tu ne le veux sous aucun prétexte, pas vrai ? Pas vrai Dean ? C’est étrange, je ne t’entends plus… Le chat aurait-il mangé ta langue ? En tout cas, je suis sûre que Persie se fera un plaisir de te l’arracher. N’est-ce pas ma toute belle ?"

Seul un grognement lui répondit, ce qui fit rire la démone. Dean lui aurait bien dit tout le bien qu’il pensait d’elle mais voilà, il avait un poids lourd sur son torse qui répondait au doux nom de Persie. Décidément, les démons avaient une drôle de façon d’appeler leurs animaux de compagnie. Persie… Il leva les yeux au ciel intérieurement. Persie… En d’autres circonstances, il aurait presque trouvé ça mignon. Débile mais mignon.

"Une dernière prière, mon cœur ?"

Une prière ? C’est qu’elle avait de l’humour la vieille. Y’avait pas plus incroyant que lui et s’il avait la foi, c’était uniquement en ce qu’il faisait et en sa famille.

"Rien ? Allez Persie, va jouer avec le monsieur ! Si t’es sage, tu auras même le droit de le garder avec toi !... Oui, elle est très joueuse. Tu sais, en Enfer, elle voit toujours les mêmes têtes, les mêmes chairs, les mêmes os… Et même pour un animal au tel pedigree – elle est fille du célèbre Cerbère –, c’est l’ennui assuré. Alors, quand elle sait qu’elle va sortir avec moi en surface, je te raconte même pas combien elle devient folle !... Et puis, elle a du goût. Une chienne aussi racée ne se contenterait pas d’un humain quelconque ; elle préfère les morceaux de choix. Pas vrai, ma belle ?! Allez, va jouer avec Dean Winchester !"

Une lueur de malice – peut-être même de joie – passa dans les yeux de l’animal et Dean eut du mal à déterminer s’il devait s’en inquiéter ou non. A peine le temps de se poser la question qu’il aboya joyeusement et balaya avec ferveur son visage de sa langue baveuse et râpeuse. Et d’un coup, le sourire de Lilith se dissipa laissant place à une incommensurable colère.

"Perséphone, arrête ça tout de suite !"

Perséphone ? Sérieux ? C’était vraiment d’un goût douteux.
"Perséphone ! Attrape-le !"

Grognement exaspéré.

"Arrêtez de me l’appeler comme ça, vous voyez bien que vous me l’énervez. Alors que c’est un bon chien… pas vrai Persie ?" (la grattant derrière les oreilles)

L’animal glapit de bonheur, sans doute peu habitué aux caresses. Elle se roula sur le dos, libérant Dean de son poids et exposant ses flancs aux mains humaines expertes. Souriant, Dean entreprit alors une séance de grattage intense sous les grognements de plaisir de sa cliente infernale.

"Oui… Tu es un bon chien !..." (tout sourire)

"Dean ?" (inquiet)

Grognement défensif.

"Tout va bien. C’est un ami." (lui caressant le flanc)

Elle scruta attentivement le fameux ‘ami’ avant de se laisser de nouveau aller aux caresses…

"Non !"

Lilith croisa les bras sur sa poitrine, dans une moue boudeuse et visiblement agacée, comme la jeune fille qu’elle se plaisait toujours à jouer. Pas à son avantage cette fois-ci.

"Oh si !..." (sourire moqueur)

"Persie, attaque !" (montrant Dean du doigt)

"Désolé, elle a pas envie."

"Et tu crois que ça va te sauver la vie ? Pauvre naïf. Si Perséphone ne se charge pas de toi, alors je le ferai…" (rictus sadique)

Lilith leva sa main vers lui et une lumière blanche aveuglante s’en échappa. Sentant le danger, la chienne se releva d’un bond, se plaça d’instinct entre lui et la démone, avant de charger sa ‘patronne’ – ou celle qui se présentait ainsi.

"Ne t’approche pas !" (d’une voix affolée mais fière)

Grognements furieux. Visiblement, le courant ne passait plus – si tant est qu’il soit passé un jour…

"Lâche-moi ! Ce n’est pas moi qu’il faut att…"

Des crocs plantés dans la carotide suivis d’un craquement sinistre coupèrent court au monologue. La chienne leva sa tête ensanglantée vers Dean, l’air joyeux, puis se lécha les babines.

"C’est fou comme un animal peut aimer sa maîtresse !..."
"Ouais. Mortel."

Participant 3:

No rest for the wicked

Il n’arrivait tout simplement pas à y croire. Pourtant il avait été aux premières loges de cet ultime combat. Il avait tout prévu dans les moindres détails mais pas à cette éventualité même si une partie de lui avait toujours su que cela se finirait de cette manière.
Il revoyait encore toutes les scènes de l’affrontement dans sa tête comme s’il croyait avoir rêvé. Il allait sûrement se réveiller pour s’apercevoir qu’en réalité tout ceci n’avait été que le fruit de son imagination.
Son cœur cogna durement contre sa poitrine alors que ses yeux scrutaient ardemment les flammes rougeoyantes crépitant sur le corps qui se consumait doucement.

******

Les grognements sourds des chiens se firent entendre de plus en plus devant eux. Ils n’avaient pas besoin de les voir pour se rendre compte qu’ils étaient placés en ligne droite. Enfin pour son frère car lui, tout comme Ruby, les voyaient correctement. Leurs babines se retroussant sur des crocs aussi blancs que de l’ivoire et aussi pointus qu’un couteau. Leur pelage d’un noir de jais faisait ressortir leurs yeux globuleux rouge sang.
Dès qu’il les vit bouger d’un centimètre, Dean hurla à son frère et Ruby de sortir le plus vite possible de cette pièce. Les deux jeunes gens ne se firent pas redire une seconde fois que tous les trois se mirent à courir dans le couloir à la recherche d’une pièce qui pourrait les protéger. Sam s’engouffra dans le salon et referma violement la porte derrière lui alors que son aîné traçait une ligne de protection avec de la terre sacrée. Une fois fait il se précipita vers la fenêtre pour faire de même avant de se retourner vers son frère qui réfléchissait pour se sortir de là.

Les chiens grognaient de plus en plus, essayant de forcer la porte mais sans succès à cause de la protection qui les tenaient éloignés des chasseurs. Dean s’apprêtait à venir à hauteur de son frère seulement son visage se décomposa lorsque ses yeux se posèrent sur Ruby. Elle n’avait pas du tout l’allure de la démone qu’il avait vu avant qu’ils ne rentrent dans cette maison. C’était elle

- Sam, attention, c’est Lilith ! hurla-t-il en se précipitant vers son cadet qui se retourna trop tard alors qu’il voltigea dans les airs pour atterrir durement contre le mur.

Il avait entendu son frère mais il n’eut pas le temps de la frapper en pleine poitrine avec le couteau que Lilith, sous l’apparence de Ruby, leva son bras dans sa direction. Les dernières images qu’il eut, furent son frère se plaçant à toute vitesse devant lui.

Dean avait assisté impuissant à la scène mais cette garce n’irait pas plus loin. Il jeta en bref regard par-dessus son épaule et fut rassuré de constater que son cadet était juste inconscient. Il reporta son attention sur Lilith qui l’observait avec un sourire aguicheur, accroché sur les lèvres.

- Où est-elle ?
- Je ne crois pas que cela te regarde, fit-elle d’une voix sensuelle. Et puis tu as d’autres chats à fouetter que de t’occuper du sort que je lui ai réservé
- Ok, alors toi, moi et tes sales clébards on va aller dans un endroit plus intime et tu laisses mon frère tranquille.
- Ohhh non Deano. J’vais d’abord m’occuper de notre cher Sammy puis ensuite ça sera ton tour.
- Ca c’est toi qui le dis.

Lilith ne lui laissa pas le temps de répondre, qu’elle l’envoya valser à travers la pièce. Dean poussa un juron quand son épaule percuta de plein fouet le sol. Cependant il avait plus urgent à faire que de se lamenter. Le chasseur se releva tant bien que mal pour faire face à Lilith qui le toisait de ses pupilles blanches.

- On va s’amuser un p’tit peu.

Dean fut plus rapide qu’elle puisqu’il lui porta un violent coup de poing en plein visage. N’ayant pas prévu le coup la démone recula d’un pas, perdant ainsi son sourire. Elle n’allait pas laisser ce p’tit crétin la dominer. D’un geste précis, Lilith flanqua un puissant coup de genoux dans le menton de l’aîné qui vacilla sur le côté. Dean se rattrapa juste à temps à la table. Il fusilla du regard la démone qui éclata d’un rire strident avant de se jeter sur elle. Cette fois-ci, c’était lui qui riait intérieurement parce que cette saloperie n’avait pas imaginé cette attaque. Dean se retrouva sur Lilith et commença à la ruer de coups, ne lui donnant aucune occasion de riposter. Seul le bruit de ses coups et les grognements des chiens résonnaient dans la pièce.

Toutefois cet avantage ne lui resta pas en sa faveur car Lilith stoppa sa main en plein vol. Elle lui donna un violent coup de tête qui sonna à moitié l’aîné. Le chasseur ne vit que trop tard un tisonnier s’abattre sur son visage. Une douleur lancinante se propagea sur tout le côté droit de son visage où du sang coulait de la plaie à la tempe.
Dean serra les dents face à la douleur qui le frappait et se remit difficilement sur ses pieds. Il voulut faire un pas en avant mais une force l’en empêchait. Il comprit très vite que Lilith le bloquait grâce à ses pouvoirs.

- J’savais pas que j’te faisais aussi peur.
- Tu ressembles à un gros nounours mais je veux juste m’amuser un peu avant que mes chiens ne te déchiquettent.

Des grimaces de douleurs naquirent sur son visage alors qu’il faisait tout ce qu’il pouvait pour ne pas hurler. Ses entrailles se déchiraient en p’tits morceaux au son laborieux de sa respiration. Il voyait cette garce avec ce sourire béat sur la bouche comme si elle gagnait la partie. Et à vrai dire, il le pensait également… il mourrait à p’tit feu sans réussir à se tirer de là. En réalité, il se fichait de son sort mais ce qui le préoccupait le plus était Sam. Son frère allait se faire tuer sous ses yeux sans qu’il puisse l’aider.

Un râle de douleur le tira violement de ses pensées. Il s’écroula sur le sol, reprenant difficilement son souffle et un air stupéfait se dessina sur ses traits.
Ruby était parcouru de plusieurs spasmes orangés que Sam venait de lui causer grâce au couteau. En revenant à lui, le cadet avait réussi à tirer parti de la situation et dès que l’occasion s’était offerte à lui, il n’avait pas hésité une seule seconde.
Dean jaugea son frère entrain d’éliminer définitivement Lilith quand il se sentit partir dans les ténèbres.

******

Les flammes avaient laissé place à une fumée noire qui s’élevait lentement vers la nuit noire. Ils avaient décidé de faire disparaître le corps de Ruby pour plus de sécurité. Sam quitta le bûcher des yeux pour se tourner vers son frère qui se tenait à sa droite, avec un fin sourire sur les lèvres. Ils avaient réussi… Dean était sauvé, cette histoire de pacte n’était plus qu’un lointain souvenir… ils pourraient avancer sans craindre le pire.

- Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?
- On continue le combat.
- Dean Tu viens d’échapper à l’enfer en tuant Lilith et…
- C’est toi qui l’a eu en beauté, c’était magnifique, s’esclaffa-t-il sous le regard amusé de son frère.
- On l’a eu tous les deux.
- Si tu veux. Bon tu nous as déniché une chasse.
- Dean, on pourrait freiner un peu la chasse.
- Toi ? Des vacances ?
- Et j’ai déjà choisi la destination.
- Si c’est le Canada, j’te tue !
- Miami.
- Alors allons se dorer la pilule !

Sam éclata de rire en apercevant les yeux pétillants de son frère qui s’imaginait déjà avec ses futures conquêtes.
Tous les deux prirent place dans la Chevy, Dean mit le contact puis se tourna vers son frère.

- Merci, Sam.

Le cadet lui répondit d’un simple sourire alors que l’Impala s’éloigna de plus en plus de ce lieu où tout aurait pu basculer.



Dernière édition par survi speedy gimli le Jeu 1 Avr 2010 - 18:03, édité 1 fois

http://www.chat-felins.venez.fr

2 Re: os 1:la fin saison 3 le Jeu 1 Avr 2010 - 17:58

kalid

avatar
Le démon
A voté ! Bravo aux participant(e)s !!!

3 Re: os 1:la fin saison 3 le Ven 2 Avr 2010 - 11:55

patoff

avatar
Médium
a voté bravo a tous

4 Re: os 1:la fin saison 3 le Sam 3 Avr 2010 - 20:59

cydgie

avatar
The reaper
j'ai hésité entre 2 participants mais hélas faut voté alors c'est fait

bravo à vous 3

5 Re: os 1:la fin saison 3 le Sam 3 Avr 2010 - 23:40

missswinchester

avatar
Hook man
sayé j'ai voté!! bravo aux 3 participants!!!

6 Re: os 1:la fin saison 3 le Dim 25 Avr 2010 - 21:12

HermioneMulder

avatar
Fantôme
Les résultats, please ?

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum